Version pour impression
 
Quelques éléments d'écoconception. 
 


Consultez le glossaire à l'aide de cet index

Spécial | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O
P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Tout

Page:  1  2  3  4  5  6  (Suivant)
Tout

A

:
Cette catégorie d'impact concerne les émissions dans l'air contribuant à la libération de protons dans l'atmosphère puis l'eau et les sols par transfert de pollution en milieu aqueux. Les substances contribuant à cette catégorie d'impact sont responsables de ce que l'on appelle couramment les "pluies acides.

(Source INIES : www.inies.fr)
:

(Analyse de Cycle de Vie, en anglais LCA : Life Cycle Analysis)

Anciennement appelée « écobilan », l’ACV est un outil d’évaluation des impacts environnementaux (consommation de matières et d’énergies, émissions dans l’air et dans l’eau, déchets), prenant en compte l’ensemble du cycle de vie des produits, de leur fabrication à leur élimination finale (approche dite « du berceau à la tombe »).
Cet outil vise à fournir des éléments d’aide à la décision aux politiques publiques (choix de filières de valorisation, critères d’écolabellisation des produits, ..) ou industrielles (choix de conception et d’amélioration des produits).
L’ACV est qualifiable d’expérimentale voire de partiale au début des années 90. Sa pratique, sa diffusion et, surtout, sa normalisation au niveau international (série des ISO 14040) en font aujourd’hui un outil performant, enfin en voie de maturité.

(Source : ADEME)

:
Programmes d’actions pour le 21e siècle, issus de la Conférence de Rio (1992). Ils servent de guide pour la mise en œuvre du développement durable. Ils peuvent être appliqués à un niveau global ou local, à une entreprise privée ou à une collectivité publique, etc.

(Source : ADEME)
:
Labels, logos et autres déclarations environnementales issues d’initiatives privées d’entreprises, de groupements d’entreprises ou d’associations et émises sous leur propre responsabilité (par exemple, produit « rechargeable », « recyclable », « bio-dégradable », etc.)

(Source : ADEME)

B

:

(Bâtiment Basse Consommation)

Maison dont la consommation en énergie primaire est inférieure ou égale à 50 kWh / m2 / an.
Les maisons basse consommation sont conçues pour minimiser tous les besoins énergétiques : chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, ventilation,…

:
Diversité des espèces vivantes et de leur caractères génétiques (Petit Larousse 2001)

C

:
Les émissions et extractions sont pondérées au sein de chaque catégorie d’impact auxquelles elles contribuent. On fait pour cela appel à des facteurs de caractérisation d’impact qui expriment l’importance relative des émissions ou extractions de telles substances.

La caractérisation des impacts environnementaux est réalisée :
  • Au sein d’un même cycle de vie ;
  • entre les différentes étapes qui le composent : production, transport et fin de vie. Entre cycle de vie « concurrents ».
:
Classe représentant le point environnemental étudié dans lequel les résultats de l'inventaire du cycle de vie peuvent être imputés (ISO 14042)
:

Monoxyde de Carbone

:

Dioxyde de Carbone

:

Depuis l'extraction des matériaux qui le constituent jusqu'à son traitement en fin de vie (valorisation ou mise en décharge), en passant par sa fabrication, un produit traverse de nombreuses étapes qui constituent son cycle de vie. Ce cycle de vie doit être considéré dans son ensemble car chaque étape peut être source d'impacts sur l'environnement.

(Source: ADEME)

Pour un produit de construction, dans la norme NF P01-010, les étapes du cycle de vie sont la production, le transport, la mise en oeuvre, la vie en oeuvre et la fin de vie.

(Source INIES : www.inies.fr)

D

:
Développement Durable.
:
Tout résidu d'un processus de production, de transformation ou d'utilisation, toute substance, matériau, produit ou plus généralement tout bien meuble abandonné ou que son détenteur destine à l'abandon (article L541-1.II du code de l'environnement)
:

Déchets des Equipements Electriques et Electroniques. En anglais WEEE.

:
Période de référence utilisée dans la définition des unités fonctionnelles des produits. Cette valeur intègre l'entretien et d'éventuelles réparations d'un produit de construction. elle est une estimation faite par le fabricant à partir de valeurs d'usage. elle correspond à la durée de vie du produit pour un usage normal et avec un entretien normal. Elle est découplée de tout système de garantie, même si la valeur doit être justifiée par le fabricant.

(Source INIES : www.inies.fr)
:
durée de vie typique

É

:

Prise en compte de l'environnement dans la conception ou la re-conception d'un produit.

E

:

Ecological Footprint

Empreinte écologique en hag/hab (hectares globaux par habitant).

Sachant qu’il y a au niveau mondial 12 milliards d’hag pour une population de 6,6 milliards d’habitants, la biocapacité moyenne est de 1,8 hag/hab.

:
Phénomène de réchauffement des basses couches de l'atmosphère terrestre induit par des gaz qui les rendent opaques au rayonnement infrarouge émis par la terre (Petit Larousse 2001)
:
"European reference Life Cycle Database" : base de données d'inventaires de cycle de vie européenne, contribuant au réseau de données international ILCD.

lien : http://lca.jrc.ec.europa.eu/lcainfohub/index.vm#

É

:
Correspond à la somme de toutes les énergies nécessaires à la production, à la fabrication, à l'utilisation et enfin au recyclage des matériaux ou des produits industriels
:

Consommation finale totale plus la consommation nécessaire à la production de cette énergie. Elle permet de mesurer le taux d'indépendance énergétique national et également d'additionner entre elles les consommations d'énergies différentes. Elle représente nationalement 275,3 millions* de tep en 2006.
Pour les combustibles, et par convention, on a la même valeur en énergie primaire et en énergie finale. Pour l'électricité, 1 kWh en énergie finale équivaut à 2.58 kWh en énergie primaire.


(Source ADEME)
*Observatoire de l’Energie données provisoires

:
C’est l’énergie obtenue par la transformation de l’énergie primaire, par exemple pour l’électricité obtenue à base de charbon.

E

:
Matière ou énergie entrant dans un processus élémentaire (ISO 14040)
:
Milieu dans lequel un organisme fonctionne, incluant l'air, l'eau, la terre, les ressources naturelles, la flore, la faune, les êtres humains et leurs interrelations (selon l'ISO 14050)
:
La directive Energy-Using Products, ou directive 2005/32/EC, est une directive de l'Union Européenne sur la consommation électrique des produits.
Votée en 2007, elle est en application en Europe depuis janvier 2008. Son objectif est de réduire la consommation des appareils électriques et électroniques grâce à une meilleure conception (éco-conception).

F

:
L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (connue sous les sigles ONUAA, ou plus couramment FAO pour Food and Agriculture Organization of the United Nations) est une organisation spécialisée du système des Nations unies, créée en 1945 à Québec. Son siège est à Rome depuis 1951. La FAO regroupe 190 membres (189 États plus l’Union européenne). Son objectif est d’aider à construire un monde libéré de la faim.
:
Quantité de produit nécessaire et achetée pour remplir la fonction du système.
:
(1) Matière ou énergie entrant dans le système étudié, qui a été puisée dans l'environnement sans transformation humaine préalable.
(2) Matière ou énergie sortant du système étudié, qui a été rejetée dans l'environnement sans transformation humaine ultérieure.
:
Interface entre un système de produits et l'environnement ou d'autres systèmes de produits (ISO 14040)

G

:
Gaz à Effet de Serre. Les principaux gaz à effet de serre sont : la vapeur d’eau (H2O), le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), l’ozone (O3), les gaz fluorés (HFC, PFC, SF6), etc. La vapeur d’eau et l’ozone ne sont pas couverts par le Protocole de Kyoto car leur cycle de vie est trop court. On comptabilise généralement les GES en pouvoir de réchauffement global exprimé en CO2e (équivalent CO2).
:
Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat. Le GIEC est un organe scientifique intergouvernemental, ouvert à tous les pays membres de l'ONU. En anglais Intergovernmental Panel on Climate Change, IPCC.

:
Global Warming Potential. Potentiel de réchauffement climatique d’un gaz émis dans l’atmosphère.

H

:
La « Haute Qualité Environnementale » est un ensemble d'objectifs visant à approcher ou atteindre des « cibles » posées au moment de la conception : cibles d’éco-construction, cibles d'éco-gestion, cibles de Confort et cibles de Santé.

I

:
Indice de Développement Humain

Indice compris entre 0 (exécrable) et 1(excellent) qui prend en compte l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le niveau de vie.


:
Toute modification de l'environnement, négative ou bénéfique, résultant totalement ou partiellement des activités, produits ou services d'un secteur d'activité (ISO 14050)
:
Représentation quantifiable d'une catégorie d'impact (ISO 14042)
:
Ou encore appelé inventaire des flux élémentaires ou inventaire des extractions et des émissions est la description quantitative des flux de matière, d’énergie et de polluants qui traversent les limites du système. Il regroupe les quantités de substances polluantes émises ainsi que les ressources extraites (minerais, vecteur énergétiques, surface au sol.
:
"Intergovernmental Panel on Climate Change" : base de données comprenant des rapports d'analyse des changements climatiques depuis 1970. Actuellement cette base de données en est à la version AR4 (4ème rapport d'analyse).

lien : http://sedac.ciesin.columbia.edu/ddc/observed/index.html

L

:
Délimitation des processus à considérer pour remplir une même fonction.

P

:
Le Programme des Nations Unies pour le Développement est le réseau mondial de développement des Nations Unies. Il prône le changement et relie les pays aux connaissances, expériences et ressources nécessaires pour améliorer la vie de leurs citoyens.
:
Produit ou système dont les impacts environnementaux sont prédominant dans la phase d’utilisation lors de l’analyse du cycle de vie.
:
Tout produit fabriqué en vue d'être incorporé, assemblé, utilisé ou installé de façon durable dans des ouvrages tant de bâtiment que de génie civil (selon la directive CE89/106 - décret 92-647 du 08/07/1992).
:
Produit ou système dont les impacts environnementaux ne sont pas prédominant dans la phase d’utilisation lors de l’analyse du cycle de vie.

R

:
Ressource qui existe en quantité fixe en différents points de la croûte terrestre et qui ne peut pas être renouvelée sur une échelle de temps humaine. Les ressources non renouvelables ne peuvent potentiellement se renouveler que par des procédés géologiques, physiques et chimiques, qui se déroulent sur plusieurs milliers d'années.

(Source INIES : www.inies.fr)
:
Ressource qui est soit cultivée, soit naturellement renouvelée ou régénérée, à une vitesse qui excède la vitesse d'épuisement de cette ressource, et cela, moyennant une gestion correcte de la ressource (NF P01-010).

S

:
Variantes étudiées et comparés les unes aux autres lors de l’analyse du cycle de vie.
:
Matière ou énergie sortant d'un processus élémentaire (ISO 14040).
:
Ensemble de processus élémentaires liés du point de vue matériel et énergétique et remplissant une ou plusieurs fonction(s) définie(s)(ISO 14040).

U

:

(Union Internationale pour la Conservation de la Nature)

Les programmes du Comité français de l’UICN déclinent ses deux missions principales qui sont de répondre aux enjeux de la biodiversité en France et de valoriser l’expertise française à l’international.
:

Elément de mesure permettant de quantifier la fonction remplie par le produit étudié et destiné à être utilisé comme unité de référence dans une analyse de cycle de vie. Par exemple, pour de la peinture, l'unité fonctionnelle pourra être la quantité de peinture nécessaire pour couvrir un mètre carré de mur avec un degré d'opacité défini et pour une durée de 10 ans.

(Source : ADEME)

V

:
Durabilité et entretien durant la vie du matériau au sein de l'ouvrage.

W

:
Waste of Electrical and Electronic Equipments (Voir DEEE).
:

(World Wide Fund)

ONG de protection de la nature et de l'environnement, fortement impliquée dans le développement durable, créée en 1961.

Page:  1  2  3  4  5  6  (Suivant)
Tout